Badminton : Sortir de l'ombre des hommes

Badminton : Sortir de l’ombre des hommes

Ce n’est un secret pour personne que les navetteuses malaisiennes manquaient de profondeur.

À l’exception de quelques seniors de l’équipe, les autres sont des débutants sur la scène internationale et cela n’a donc pas été une surprise lorsqu’ils n’ont pas réussi à franchir à nouveau la phase de groupes après avoir terminé troisième du groupe C.

Seules les deux meilleures équipes, la Thaïlande et le Danemark, se sont qualifiées pour les quarts de finale.

Ils ont donné un bon combat contre le Danemark mais se sont battus 2-3.

Les navetteuses deviendront-elles un jour une force ?

S. Kisona gagne lentement en confiance tandis que Goh Jin Wei et Pearly Tan-M. Thinaah se dirige sûrement dans la bonne voie.

La double championne du monde junior Jin Wei, qui avait l’habitude de battre des joueuses de rang supérieur pendant ses jours juniors, est ravie de revenir au sommet. Classée 80e au monde, il ne faudra pas longtemps avant qu’elle ne fasse à nouveau partie du top 20 à en croire sa forme récente.

Elle a livré un bon combat contre Ratchanok Intanon avant de s’incliner face à la Thaïlande. Elle a donné un point à la Malaisie après avoir battu Line Christophersen du Danemark.

Pearly-Thinaah a été à la hauteur de sa 11e place mondiale en délivrant des points lors du match nul contre le Danemark et la Thaïlande.

Ils pourraient bientôt figurer dans le top 10, mais ce que les Malaisiens aiment voir, c’est qu’ils commencent à gagner régulièrement des titres.

“Nous voulons élever notre niveau de jeu, espérons que Pearly et moi aurons de meilleures performances cette année”, a déclaré Thinaah.

Les joueurs en simple Myisha Khairul, Tan Zhing Yi et Chan Wen Tse sont littéralement des nouveaux venus sur la scène et quelle exposition cela a été pour eux.

Myisha n’avait fait partie de l’équipe senior que l’année dernière alors que Zhing Yi n’est avec l’équipe que depuis quatre mois. Wen Tse a été appelée du groupe de Datuk Misbun Sidek et elle va maintenant se préparer pour les championnats du monde juniors.

« Nous n’avons pas la profondeur, mais nous construisons une équipe pour l’avenir », a déclaré le directeur national des entraîneurs du simple Wong Choong Hann.

« Je suis content que nous ayons pu donner à chacun une chance de jouer. Les seniors ont joué leur rôle même si nous avons raté notre chance face au Danemark. Je suis content que les jeunes aient été exposés au plus haut niveau.

Les femmes malaisiennes ont toujours été dans l’ombre des hommes, et il est temps qu’elles en sortent.

GROUPE C

Danemark bt Malaisie 3-2 (Mia Blichfeldt bt S. Kisona 21-14, 21-15 ; Maiken Fruergaard-Sara Thygesen a perdu contre Pearly Tan-M. Thinaah 19-21, 19-21 ; Line Christophersen a perdu contre Goh Jin Wei 12-21, 21-11, 5-21 ; Alexandra Boje-Amalie Magelund contre Anna Cheong-Teoh Mei Xing 21-14, 21-10 ; Line Hojmark contre Myisha Khairul 21-12, 21-9).

Thaïlande bt Malaisie 4-1 (Ratchanok Intanon bt Goh Jin Wei 14-21, 21-14, 21-15 ; Jongkolphan Kititharakul-Rawinda Prajongjai perdu contre Pearly Tan-M. Thinaah 21-16, 19-21, 17-21 ; Pornpawee Chochuwong bt Myisha Khairul 22-20, 21-10, Benyapa Aimsaard-Nuntakarn Aimsaard bt Valeree Siow-Teoh Mei Xing 21-9, 21-14 ; Busanan Ongbamrungphan bt Tan Zhing Yi 21-19, 21-6).

Malaisie bt Egypte 5-0 (Myisha Khairul contre Doha Hany 21-5, 21-19 ; Tan Zhing Yi contre Nour Ahmed Youssri 21-12, 21-14 ; Chan Wen Tse contre Hana Tarek 21-16, 21-16 ; Low Yeen Yuan-Valeree Siow contre Jana Ashraf-Jana Hesham 21-6, 21-10 ; Anna Cheong-Teoh Mei Xing contre Nour-Hana 21-5, 21-4)

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.