Football

ces 15 jeunes qui peuvent crever l’ecran

La suite après cette publicité

Warren Zaïre-Emery (16 ans/Paris Saint-Germain/France)

Parti au Japon avec l’équipe première du Paris Saint-Germain, Warren Zaïre-Emery est considéré comme le plus grand talent du centre de formation francilien. Il faut dire que le joueur né en 2006 impressionne par sa maturité alors qu’il n’a que 16 ans. Vainqueur l’été dernier de l’Euro U17 avec une génération tricolore dorée, il s’est déjà montré intéressant en Youth League (1 match, 1 mais). Pour ce qui est de la Ligue 1 en revanche, il n’a pas encore beaucoup joué (2 matchs, 9 minutes) mais le calendrier chargé et la suite de la saison devrait lui permettre de se montrer davantage avec les Parisiens.

Désiré Doué (17 ans/Stade Rennais/France)

Autre révélation de l’Euro U17 qui l’a remporté avec Warren Zaïre-Emery, Désiré Doué porte bien son nom de famille et son prénom risque aussi de s’y prêter quand les grands clubs vont s’intéresser à lui. Entré dans la rotation dans l’équipe de Bruno Genesio et aligné lors des 6 premières journées de championnat (1 titularisation, 5 entrées en jeu), il a déjà marqué contre le Stade Brestois. Le milieu de terrain offensif très polyvalent aime se projeter et percuter balle au pied. Les défenseurs de Ligue 1 ont déjà identifié le phénomène.

Johann Lepenant (19 ans/Olympique Lyonnais/France)

Arrivé de Caen cet été, Johann Lepenant n’est pas un joueur qui va surprendre les amateurs de Ligue 2 tant il a déjà démontré de belles choses avec les Normands. Voulant passer le cap supplémentaire, il est allé en terres rhodaniennes et impressionne déjà son monde. Pouvant jouer relayeur et sentinelle, il a plutôt bien tenu ce dernier poste pour l’instant avec 4 titularisations en 5 matchs disputés. Le natif de Granville devra composer avec une forte concurrence mais son début d’aventure laisse entrevoir un grand talent.

Rareş Ilie (19 ans/OGC Nice/Roumanie)

Considéré comme l’un des forts potentiels du football roumain, Rareș Ilie sort d’une grosse saison avec le Rapid Bucarest même s’il a joué dû le maintien. International U19 avec la Roumanie, il a tapé dans l’oeil de Lucien Favre et montre déjà de belles dispositions. Intelligent dans le jeu et à l’aise techniquement, il compte déjà 5 matchs à son actif avec Nice et tentera de confirmer au cours de la saison qu’il peut être une vraie option pour les Aiglons.

Bafodé Diakité (21 ans/Lille/France)

Il a troqué le violet pour du rouge et cela lui va bien. Parti de Toulouse pour Lille contre 3 millions d’euros, Bafodé Diakité n’est pas étranger au bon début de saison des Dogues. Positionné en tant que latéral droit où il a pris la place d’Akim Zedadka, ce défenseur central de formation est le pendant idéal d’Ismaily. Solide dans son couloir, il permet au Brésilien de monter régulièrement et de faire étalage de toute sa technique. Âgé de 21 ans, Bafodé Diakité redécouvre la Ligue 1 après son aventure toulousaine (27 matchs entre 2018 et 2020).

Alan Virginius (19 ans/Lille/France)

Autre source d’attention du côté des Dogues, l’ailier arrivé de Sochaux découvre la Ligue 1 avec deux apparitions à son compteur. Amené à apporter en sortie de banc cette saison, le droitier a crevé l’écran lors du dernier Euro U19 où il a été l’un des chefs d’orchestre de l’équipe de France. Si l’apprentissage de l’échelon supérieur peut prendre du temps, il a déjà disputé 50 matchs de Ligue 2 avec Sochaux pour 10 buts et 4 offrandes. Des statistiques déjà flatteuses.

Muhammed-Cham Saracevic (21 ans/Clermont/Autriche)

Clairement le joueur qui donne envie de voir jouer Clermont sans exagération possible. Revenu au club après un prêt brillant à Lustenau (15 buts et 14 offrandes en 31 matchs de D2 autrichienne), le milieu offensif est déjà clef dans le système des Auvergnats. Déjà auteur de 3 buts en 6 matchs face à Reims, Lorient et Toulouse, il a su se monter en évidence dans des rencontres importantes en vue d’un possible maintien. International U21 autrichien, il risque vite d’intéresser le sélectionneur Ralf Rangnick s’il continue d’afficher un niveau aussi bon avec Clermont.

Anthony Rouault (21 ans/Toulouse/France)

Promu avec Toulouse, le jeune défenseur français forme une charnière solide avec le Danois Rasmus Nicolaisen. Disputant les 6 premiers matchs de la saison, ce pur produit du centre de formation des Pitchounes démontre déjà de belles prestations avec le maillot violet. Solide dans les duels, à l’aise avec le ballon dans les pieds et disposant encore d’une belle marge de progression, il aura un rôle important en vue du maintien du club toulousain en Ligue 1.

Wilson Odobert (17 ans/Troyes/France)

Formé au Paris Saint-Germain dont il est arrivé libre cet été, Wilson Odobert est la belle surprise du début de saison du club champenois. Remuant dans son couloir droit, l’ailier s’est vite montré au niveau des exigences de la Ligue 1 et a su trouver le chemin des filets lors des deux victoires de l’ESTAC contre Angers et Monaco. Amené à alterner entre le banc et l’onze titulaire, Wilson Odobert a opté pour Troyes afin de jouer plus rapidement en Ligue 1 et cette décision semble être bonne vu les dernières semaines du natif de Meaux.

Karamoko Dembélé (19 ans/Brest/Angleterre)

Phénomène précoce en Écosse du côté du Celtic, l’ailier anglais n’a jamais eu vraiment sa chance en première équipe avec les Bhoys. C’est pour cela qu’il est parti libre cet été et Brest a sauté sur l’occasion. Rapide et tranchant dans ses dribbles, Karamoko Dembélé paye cependant un physique trop frêle et cela se ressent. Brest prend le temps pour le lancer (3 matches et 30 minutes disputés) et sa réussite est loin d’être garantie. Néanmoins, le pari est séduisant et Karamoko Dembélé tentera de se relancer avec les Pirates.

Khalil Fayad (18 ans/Montpellier/France)

Tout juste après avoir signé professionnel, le milieu de terrain de 18 ans est vu comme l’un des grands talents du club héraultais. Que ce soit dans un milieu à trois ou en meneur de jeu, le Franco-Marocain au profil très technique fait peu à peu son trou et s’est même offert le luxe de distribuer un caviar pour Enzo Tchato lors de la défaite 5-2 contre le PSG. Apparu dans deux autres matches, Khalil Fayad a déjà acquis le fait qui devait compter sur lui cette saison du côté de la Paillade.

Isaak Touré (19 ans/Marseille/France)

Tour de contrôle du haut de son gabarit de 2m04, Isaak Touré se distingue aussi par une vitesse impressionnante, surtout compte tenu de son gabarit. Ancien joueur du Havre et demi-finaliste de l’Euro U19 avec la France, il va devoir trouver sa place dans une équipe très compétitive comme celle de l’OM. Disputant qu’une minute cette saison, il a réalisé une belle préparation et pourrait avoir sa chance au fil de la saison selon les blessures et suspensions.

Maghnes Akliouche (20 ans/Monaco/France)

On l’avait déjà vu remuant et intéressant l’an dernier avec 9 apparitions pour 1 offrande. Jeune talent de la formation asémiste capable de jouer ailier comme meneur de jeu, Maghnes Akliouche a un registre fort intéressant, surtout depuis le départ de Sofiane Diop. S’il n’a que peu joué (2 apparitions) pour le moment, ce joueur percutant et capable d’apporter sa touche au fil de la saison et de grappiller des minutes. Le potentiel qu’il a déjà montré semble intéressant mais il lui manque encore du temps de jeu.

Martin Adeline (18 ans/Reims/France)

Présent à l’Euro U19 où il a été l’un des meilleurs français, Martin Adeline présente un profil qui n’est pas sans rappeler un certain Yoann Gourcuff. Technique, intelligent et complet, ce milieu relais capable d’évoluer un cran plus haut doit maintenant confirmer à l’étage supérieur. Ancien joueur du centre de formation du Paris Saint-Germain, Martin Adeline a pour le moment intégré le groupe avec 3 apparitions pour un temps de jeu de 63 minutes. Oscar Garcia prend le temps de polir son diamant.

Folarin Balogun (21 ans/Reims/Angleterre)

Prêt par Arsenal afin de s’aguerrir, Folarin Balogun démontre pourquoi les Gunners croient beaucoup en lui. En déjà 6 matches de Ligue 1, il compte 5 buts et 2 offrandes marquant dans tous les matches (Marseille, Clermont, Strasbourg, Angers et Lens) sauf contre l’Olympique Lyonnais. Des débuts en fanfare donc pour celui qui forme un duo séduisant avec le Japonais Junya Ito. Reims ne dispose pas d’option d’achat et on ne doute pas qu’Arsenal se frotte déjà les mains face à de tels débuts pour sa pépite.

Leave a Comment