Football

Noël Le Graet dans la tourmente après une enquête de So Foot sur la FFF

FRANCK FIFE via AFP Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët (ici le 13 mars 2021, à Paris) a regretté le recours à un morceau de musique pour accompagner la divulgation de la liste des Bleus

FRANCK FIFE via AFP

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, est accusé par des collaboratrices d’avoir envoyé des messages à caractère sexuel.

SPORT – Harcèlement, sexisme, et problèmes d’alcool. Le magazine Alors pied Met en lumière de graves dérapages internes au sein de la Fédération française de football (FFF) dans une enquête parue ce jeudi 8 septembre.

Des employés de la FFF assurent notamment avoir reçu des messages à caractère sexuel de la part du président Noël Le Graët. Le mensuel publie trois extraits de SMS dont auraient été destinataires des collaboratrices actuelles ou passées de la FFF et envoyés par le dirigeant breton, aujourd’hui âgé de 80 ans : « Venez chez moi pour dîner ce soir », « je préfère les blondes, donc si ça vous dit », « vous êtes drôlement bien roulée, je vous mettrais bien dans mon lit ». « C’est bien simple, il saute sur tout ce qui bouge »résumez au mensuel une ancienne employée.

La FFF déjà condamnée en 2021

Selon le magazine, le sexisme serait « Élevé au rang d’art » à la FFF où un séminaire sur « la question de l’humour existe » a été organisée en 2016. Selon une source interrogée par Alors piedplusieurs femmes ont ainsi démissionné ces dernières années car elles se sentaient « harcelées sexuellement, mais aussi moralement » au sein de l’instance.

En octobre 2021, le conseil des prud’hommes de Paris avait condamné la FFF à verser 10 000 euros de dommages et intérêts dans une affaire l’opposant à une ancienne salariée qui accusait un cadre de harcèlement sexuel.

La juridiction avait condamné la FFF pour « manquement à son obligation en matière de lutte contre des agissements de harcèlement sexuel » attribués au directeur financier de l’instance, Marc Varin, à l’égard de la patiente. Celle-ci accusait notamment son supérieur d’avoir tenté de lui arracher un baiser à deux reprises, fin 2017 et durant le Mondial-2018, faisant également état de « cordialement les insistants »de « remarques quotidiennes » et « d’observations absolument déplacées ».

Le sexe, le pouvoir et l’argent

Alors pied fait également état de problèmes liés à l’alcool au sein de la FFF. Après la demi-finale gagnée face à la Belgique lors du Mondial 2018, Florence Hardouin, directrice générale, insiste afin que Grégory Dupont, préparateur physique des Bleus, boive une coupe de champagne. Le préparateur refuse, car il souhaite montrer l’exemple aux joueurs mécontents, parce que le préparateur physique est venu de leur refuser une sortie en ville. Mais la directrice n’en démord pas, un témoin raconte à Alors pied : « Elle l’a tanné devant tout le monde, en mode : Vas-y, bois-la, allez, allez ! »

La période du plan de sauvegarde de l’emploi menée par Florence Hardouin a aussi été douloureuse pour la fédération. Cette restructuration va laisser 18 salariés historiques sur le carreau, rappelle RMC Sport. L’un des salariés rapporte des mots utilisés par la dirigeante, qui aurait fait savoir que la priorité était de « virer des gens qui sont payés à ne rien foutre »en particulier « les nanas qui restent chez elles à garder leurs enfants et nous font croire qu’elles télétravaillent ».

L’enquête revient aussi sur les tensions dans les comités de directions, où les insultes fusent. Alors pied rapport une remarque de Éric Latronico qui a beaucoup choqué en interne : « C’est normal qu’il y ait autant de tension entre nous, puisque rien n’intéresse les gens à part le sexe, le pouvoir et l’argent ». Et le pied dans tout ça ?

À voir également sur Le Huff Post :

Leave a Comment